La dérive

Cat-boat à dérive centrale pivotante (USA 1890)
La caractéristique principale de Puritan, vous vous en rappelez sûrement, c'est que c'est  un sloop. Et  contrairement au cutter qui possède une quille fixe, le sloop est muni d'une dérive mobile pivotante qui est manœuvrée à l'aide d'un guindeau qui se trouve sur le pont, en fonction des allures du bateau et de la profondeur d'eau disponible sous le bateau.

Le Lawson History nous donne les indications suivantes : la dérive de Puritan a été réalisée en pin dur avec les planches supérieures et inférieures en chêne. Elle mesurait 22 pieds (6,71m) de long et 11 pieds (3,35m) de haut pour 4 pouces (10cm) d'épaisseur. Un sabot en fer pesant 900 livres, avec une bordure effilée était attaché aux planches inférieures.

Mayflower en cale sèche, dérive déposée.

Le guindeau sur le pont du Mayflower
Sur cette photo de Mayflower en cale sèche, on a la chance de voir la dérive déposée pour l'occasion. Elle est bien rectangulaire et on devine le sabot en fer en partie inférieure, sur lequel vient se fixer une tige en acier qui, reliée au câble du guindeau, permettait de faire monter ou descendre la dérive. A noter que la diagonale indique la limite maximum de la descente de la dérive, la partie peinte (brillante sur la photo) restant toujours dans le puits de dérive.

Comparaison entre les 2 dérives 

Elargissement du puits de dérive
Pour figurer cette dérive, Mamoli propose une pièce toute faite en alliage d'aluminium qui s'accroche à un axe traversant le puits de dérive. Les dimensions et les formes n'étant pas respectées, il est donc nécessaire de refaire cette pièce. Pour ce faire, j'ai utilisé une planchette de 1 mm d'épaisseur sur laquelle j'ai collé de chaque côtés des lattes d'acajou de 1mm d'épaisseur pour représenter les planches d'origine. La partie inférieure est effilée comme le sabot original. L'épaisseur totale de la dérive (3mm) doit être ramenée à 2mm pour respecter l'échelle (10 cm = 2mm au 1/50 ème). La partie supérieure de la dérive doit malheureusement être tronquée pour épouser la forme du puits de dérive imposée à la construction par Mamoli.

Enfin, il faut modifier les dimensions du puits de dérive comme indiqué sur la seconde photo, afin de pouvoir insérer la nouvelle pièce. Le positionnement du puits se fait à partir des rapports mesurés sur le plan d'origine.
Puritan avec la dérive en place
Voilà, c'est tout pour aujourd'hui.
À bientôt pour de nouvelles aventures J
DD

Commentaires

  1. Pas mal pour un unijambiste ! Le souci du détail, comme d'hab. Vivement la suite !

    Guillaume.

    RépondreSupprimer
  2. Heureusement qu'il me reste les 2 mains :-D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés