Que sont-ils devenus ?


Genesta
Genesta
Avant de retourner en Angleterre, Genesta remporta 3 coupes. La 1ère était offerte par le Commodore Bennett et le Vice Commodore Douglas du NYYC, pour les goélettes et les « singles stickers » et fut courue le 18 septembre au large de Sandy Hook.
Le 21 et 22 septembre, Genesta remporta la coupe du Challenge Brenton Reef, dans une course contre Dauntless, 300 miles du bateau phare de Sandy Hook à Brenton Reef et retour, la dernière partie avec un temps terrible. Plusieurs de ses équipiers furent blessés dans cette course par des paquets de mer embarqués. Le 26 septembre, il gagna la coupe du challenge Cape May, navigant contre Dauntless. La course, de 260 miles, partait du bateau phare de Sandy Hook et autour du bateau phare de Five Fathom Bank. Après cette course, Genesta fut dépouillé de ses voiles et de ses espars de compétition et mis sous gréement de fortune. Le 8 octobre 1885, il mit le cap vers l’Angleterre où il arriva sain et sauf après un passage orageux de 19 jours 10 heures. Le voyage se fit presque entièrement avec les ris serrés.
En 1887 Genesta remporte la première course autour de la Grande-Bretagne organisée pour les célébrations du Jubilée de la reine Victoria. Il couvre les 1590 miles du parcours en 12 jours, 16 heures et 59 minutes, après avoir mené toute la course en tête.
En 1889, inscrit dans les listes du Royal Yacht Squadron sous la bannière de Sir Richard Sutton, il est vendu et converti en yawl.
Genesta disparaît des listes de la plaisance en 1900 et est détruit la même année… Pour les nostalgiques, il est toujours possible de voir naviguer son petit frère "Partridge", construit en 1885 et basé à la Ciotat.

Puritan
Puritan gréé en goélette
Puritan est vendu aux enchères le 23 septembre 1885 pour solder le compte du syndicat de Boston qui se relance dans la défense de la Cup en 1886. Il est acquis par J. Malcolm Forbes, l'un des membres du syndicat pour seulement $13500. Celui-ci maintient Aubrey Crocker comme skipper du sloop. Excellent candidat à la défense, Puritan tient la dragée haute à Mayflower, la nouvelle création de Burgess skippé par Martin V.B. Stone. Mayflower perd ses trois premières régates d'entraînement face à Puritan et on craignit un instant qu'il était mal né. Mais après quelques petits réglages, il s'avéra être le plus rapide. Le bénéfice que l'on pouvait tirer d'une campagne de test à deux bateaux apparut donc très tôt à l'esprit des régatiers de l'America's Cup.

Puritan en escale au Cap Vert

En 1888 Puritan est converti en goélette. Il est revendu à un courtier qui lui retire sa quille en plomb.
On retrouve sa trace au début du siècle en Europe : il appartient alors à des portugais des îles du Cap-Vert qui l'ont converti au commerce et l'utilise pour le transport de fret et de passagers entre le Portugal et leurs îles. Il assure aussi environ deux fois par an, la liaison vers New Bedford, en Nouvelle-Angleterre.



Ci-contre, un extrait du journal anglais  "The Sphere" montrant Puritan en 1914 au Cap Vert. Le navire semble encore en bon état.

---------------------------------------------------------------------
Un navire de fret avec une célèbre histoire 
Ce navire, qui est maintenant engagé dans le commerce de marchandises générales dans les îles du Cap-Vert, n'est autre que le fameux yacht Puritan, le défenseur de la Coupe de l'America en 1885. Il est maintenant la propriété d'un consortium portugais.
---------------------------------------------------------------------


Mais Puritan est trop petit et donc peu rentable malgré son potentiel de vitesse. En 1925 il est désarmé et démantelé sur la côte Est.
De Puritan, il ne subsiste aujourd'hui que sa barre à roue, suspendue au-dessus du comptoir d'un bar de Marblehead…


Articles les plus consultés